Le focus group : e-santé et chirurgie

Chirurgie et e-santé, le focus group

Contexte

Le bloc opératoire est une organisation complexe où assurer la sécurité des patients et la formation continue des professionnels sont des enjeux majeurs.
Afin d’identifier les apports de la télémédecine et de la e-santé en chirurgie, les freins au développement actuel des pratiques et les visions et recommandations pour demain, un groupe de professionnels multidisciplinaire partage son avis sur la question.
Une action soutenue par le groupe Richard Wolf, pionnier de la télémédecine au bloc opératoire, souhaitant initier une réflexion collective sur ce sujet.

Résultat

Catel a animé ce groupe de travail et produit une synthèse de leurs réflexions diffusée en septembre 2018.
Partant des constats des membres du groupe de travail, le document traite des valeurs ajoutées potentielles de la télémédecine en chirurgie, des difficultés et freins spécifiques au bloc pour son développement. Il fait état des visions du groupe de travail pour l'avenir de la chirurgie et leurs recommandations pour que ces visions se concrétisent.

Clients Richard Wolf

Le focus group : télésurveillance médicale

Télésurveillance médicale, le focus group

Catel a animé ce groupe de travail et produit une synthèse de leurs réflexions en 4 pages, diffusée en septembre 2017.
Partant des constats des membres du groupe de travail, le document traite des atouts de la télésurveillance médicale, des difficultés et freins pour son développement. Il propose les visions du groupe de travail pour la télésurveillance de demain et leurs recommandations pour que ces visions se concrétisent.

Clients Air Liquide

Le Collectif e-santé Plaies et Cicatrisations

Le Collectif e-santé Plaies et Cicatrisations

Ce collectif a été initié en 2016 par la Société Française et Francophone des Plaies et Cicatrisations (SFFPC) et le CATEL avec le soutien d’URGO.
Il rassemble une vingtaine de professionnels de santé « pionniers » de la télémédecine dans le domaine des Plaies et Cicatrisations.
Leurs actions ont pour objectif de favoriser le développement des usages en France en s’appuyant sur le déploiement des bonnes pratiques identifiées. Ensemble, ils agissent également à la production d’analyses et de recommandations auprès des décideurs pour permettre le développement des pratiques.

Clients URGO et la SFFPC.

Besoins

  • Animer et organiser les réunions de travail du collectif
  • Rédiger les comptes-rendus et promouvoir l’existence et les actions du collectif
  • Cartographier les programmes et projets de télémédecine spécifiques
  • Rédiger un document au sujet de la tarification des actes dans le domaine des plaies

Solutions

Une cartographie qualifiée des programmes de télémédecine appliquée aux plaies et cicatrisations
La rédaction de recommandations sur la tarification des actes de télémédecine de suivi de plaies

Réalisé en 2016 mais mises à jour en 2018 :
- 10 Fiches détaillées sur les programmes d’e-santé répertoriés
- Le guide pratique sur la télémédecine appliquées aux plaies et cicatrisations (téléchargez le pdf)

Documents de références à télécharger

Appui technique et coordination du déploiement national d’un projet ambitieux de coopération e-santé et télémédecine

Appui technique et coordination du déploiement national d’un projet ambitieux de coopération e-santé et télémédecine

Nous avons été missionné dans le cadre d’un programme de coopération technique entre la Tunisie et la France par l' Agence Française de Développement et le Ministère de la Santé Tunisien.

Les objectifs étaient de :

  • Renforcer les capacités de pilotage des départements ministériels dans le développement de l’e-santé,
  • Promouvoir le dialogue et les approches participatives avec les différents acteurs de la e-santé,
  • Faire émerger un programme d’investissement de numérisation du système de santé, à conduire sur la période 2018-2020,
  • Ancrer et développer les collaborations franco-tunisiennes en matière d’e-santé.

Clients Agence Française de Développement et le Ministère de la Santé Tunisien

Besoins

En tant que partenaire technique de l’AFD, CATEL avait pour mission de :

  • Développer une approche territoriale de la télémédecine intégrée à la stratégie nationale,
  • Définir des projets dans leurs phases d’extension et d’embarquement des acteurs dans les filières cardiologie, radiologie, obstétrique, urgences,
  • Concevoir des projets prioritaires de e-santé (dossier médical informatisé, déploiement de la distribution journalière informatisée et nominative du médicament, développement du PACS, développement d’un système de numérisation des archives médicales dans les hôpitaux).

Solutions

  • Animation de réunions
  • Création et rédaction des documents supports indispensables à l’élaboration de la stratégie nationale et des approches territoriales :
    • supports de présentation pour présentation aux ministres,
    • plans d’action et plans d’investissements 2018-2020.
  • Création et animation d’un Collectif e-santé tunisien de plusieurs centaines d’acteurs

Résultat

Nous avons su nous adapter et comprendre rapidement un environnement institutionnel très complexe, autour d’une gouvernance que nous avons structurée.

Nous nous sommes impliqués au service des objets ambitieux de ce programme de coopération, qui a réuni plusieurs expertises françaises de très haut niveau sur les aspects médico-organisationnels, stratégiques, techniques, juridiques et de ressources humaines de la santé numérique et de la télémédecine.

Babymum, un projet porté par Catel, Linkeos et Natécia

Babymum, la télémédecine appliquée au suivi des mamans et de leur enfant après l’accouchement

Babymum, la télémédecine appliquée au suivi des mamans et de leur enfant après l’accouchement

Pour la première fois un accompagnement personnalisé est proposé après l'accouchement. Babymum, kit médical composé d'une tablette et d'objets connectés permet aux professionnels de santé de suivre l'état de santé de la maman et de son bébé à distance, en complément du suivi à domicile par une sage femme libérale dédiée.

Porté par la Maternité privée Natécia lyonnaise et la start-up Linkéos spécialisée dans le développement de solutions mobiles appliquées à la télémédecine, accompagnés du CATEL, de MyLuckyDay (développement de l’application mobile), Natech (dispositifs médicaux) et MyHospiFriends (réseau social), le projet expérimental TSC 21 Obstétrique est particulièrement innovant et les résultats sont extrêmement positifs !

Clients Clinique Natécia et Linkeos

Nom du projet Babymum (Ref: TSC21)

Besoins

Assistance à maitrise d'ouvrage et évaluation multicritère du projet de prise en charge par Linkeos dans le cadre de la mise en oeuvre du projet

Solutions

AMOA
  • Animation du projet, organisation et coordination des acteurs,
  • Accompagnement à la validation du périmètre de l’expérimentation,
  • Aide au suivi budgétaire, au déploiement, à la formation et aux développements et réalisations spécifiques,
  • Accompagnement juridique,
  • Organisation de réunions avec suivi des indicateurs et points de contrôle,
  • Contribution à la valorisation et à la diffusion du projet.
Évaluation multicritère du projet
  • Assistance à l’élaboration et à la formalisation d’indicateurs d’une évaluation multicritère (médicale, économique, organisationnelle, technique, …),
  • Rédaction du protocole d'évaluation en collaboration avec les professionnels,
  • Assistance à la rédaction d’un rapport d’évaluation,
  • Assistance à l’élaboration et à l’initialisation d’un modèle médico-économique permettant la généralisation du dispositif.

Résultat

Le déploiement des usages a été rapide. La poursuite de l’activité de télémédecine après l’expérimentation est souhaitée à l’unanimité suite aux résultats extrêmement positifs, confirmés par l’évaluation réalisée par le Catel.

Dans ce cadre, il sera possible d’élargir le dispositif à un plus large panel de patientes, de professionnels de santé, notamment les sages-femmes libérales et les établissements de santé sur d'autres territoires.

Le but : permettre à toutes les mères qui le souhaitent de bénéficier de ce suivi à domicile, sans forcément axer le dispositif sur les sorties précoces.